Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

OPDAS-Burundi : les parents appelés à parler de la sexualité en famille

Santé
: publié Mercredi, le 11/07/2018 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer

La Présidente de l’OPDAS-Burundi (Organisation des Premières Dames d’Afrique contre le VIH/SIDA) Madame Denise Nkurunziza, en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique et de la lutte contre le SIDA, l’UNICEF et l’ONU-SIDA, a organisé à Karusi mardi 10 juillet 2018, un atelier de sensibilisation sur la prévention de la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant (PTME).

Cet atelier regroupait les responsables administratifs et les responsables de la santé publique des provinces de Karusi, Gitega, Ruyigi et Cankuzo. Le choix de ces province et qu'elles se trouvent dans les régions naturelles de Kumoso, Buyogoma et Kirimiro qui sont frontalières de la République Unie de Tanzanie et qui connaissent par conséquent des flux migratoires susceptibles de contribuer à la contamination du VIH/SIDA.

Les autorités administratives et les responsables de santé publique des 4 provinces ont d'abord fait part de l’état des lieux de la prévention du VIH/SIDA de la mère à l’enfant et de la prise en charge pédiatrique dans leurs provinces sanitaires respectives.

Le Ministre ayant la santé publique dans ses attributions, Thaddée Ndikumana a indiqué que l’atelier s’inscrit dans le programme d’éradication du VIH au Burundi à l'horizon 2030. Il a fait savoir que grâce à l’augmentation des centres de dépistage et de traitement du VIH/SIDA et à la formation du personnel soignant, la séroprévalence du VIH a sensiblement diminué allant jusqu’à 0.9% en 2018.

Le Ministre Thaddée Ndikumana a précisé que la Mairie de Bujumbura reste la région qui compte plus de séropositifs par rapport aux autres provinces, expliquant que 3 % des citadins vivent avec le VIH/SIDA. Il a également indiqué que les catégories les plus touchées sont les prostituées, les prisonniers et les usagers de la drogue qui s'échangent des seringues après s’être injectés.

Le Ministre en charge de la santé publique a néanmoins tranquillisé, affirmant que son Ministère ne ménagera aucun effort pour qu’aucun enfant ne naisse avec le VIH/SIDA à l’horizon 2030.

Prenant la parole, la Présidente de l’OPDAS-Burundi, Madame Denise Nkurunziza a indiqué que le programme du Gouvernement vise à faire connaitre à 90% de la population leur état sérologique, afin que 90% des séropositifs soient sous traitement antirétroviral, pour que 90% de ces derniers aient une charge virale indétectable, à l'horizon 2030.

Le VIH/SIDA étant un handicap au développement du pays, Madame Denise Nkurunziza a interpellé le ministère de la santé publique et de la lutte contre le Sida, lui recommandant de prendre le devant dans la lutte contre ce fléau. Elle l'exhorte également à travailler en synergie avec les familles, les associations de lutte contre le Sida et les organismes internationaux pour protéger la vie de la population.

Au cours de cet atelier, la présidente de l’OPDAS-Burundi a demandé aux autorités administratives et aux responsables des 4 provinces sanitaires de s’impliquer davantage dans la sensibilisation des femmes à se faire dépister pendant les premiers mois de grossesse afin de prévenir la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant .

La Présidente de l'OPDAS-Burundi a demandé aux parents de briser le tabou et d'évoquer en famille des sujets en rapport avec le VIH/SIDA, et d’échanger sur la sexualité avec leurs enfants pour que la jeunesse soit au courant du danger qui la guette.

Madame Denise Nkurunziza a exhorté les maris à accompagner leurs épouses dans les structures de soins pour se faire dépister surtout quand elles sont enceintes.

Les participants à cet atelier se sont engagés à contribuer activement dans la sensibilisation des couples à se faire dépister afin que le VIH/SIDA soit éradiqué de la société burundaise.



Santé
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi