Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Journée mondiale contre la drogue: des quantités énormes de drogue saisies et détruites

Société
: publié Vendredi, le 06/07/2018 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer
Le Burundi a célébré vendredi 6 juillet 2018 la journée mondiale de lutte contre la drogue. Organisées par le ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes, les cérémonies se sont déroulées en commune Bugarama dans la province de Muramvya.

Les cérémonies ont débuté par la présentation par la police de plus de 2 tonnes de drogue saisies dans tout le pays et rassemblées pour être détruites sur le site de Kibogoye en commune Bugarama.

Après la lecture du procès-verbal de saisie, le Procureur Général de la République Sylvestre Nyandwi a ordonné la destruction de ces stupéfiants, sous la supervision du premier Vice-président de la République, Gaston Sindimwo qui a lui-même lancé l’opération.

Plus de 2 tonnes de drogue de plusieurs ordres ont été détruites par le feu à savoir : 2258,87kg et 3540 boules de cannabis, 7,7kg de Cocaïne, 592 kg d’Amphétamine, 19 kg de poudre composé d’héroïne, d’amphétamine et d’opium alcaloïde, 12kg de Kat et 100 kg de médicaments périmés.

Après l’opération de destruction de ces stupéfiants, deux anciens toxicomanes, le Président et le Secrétaire exécutif de l’Alliance burundaise contre le Sida et la promotion de la santé (ABS), ont fait des témoignages saisissants, racontant les ravages que causent la consommation de la drogue, tant sur le plan santé-mentale que sur le plan psycho-social. Ils ont révélé que la consommation de la drogue est répandue dans tous les coins du pays et que le nombre de filles et femmes qui prennent de la drogue va croissant.

Les deux témoins ont imploré les hautes autorités du pays, leur demandant de mettre en place un centre de prise en charge et de désintoxication des jeunes qui sont déjà accros à la drogue.

Le représentant du ministère de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes a quant à lui demandé à toute la population de coopérer avec la police pour débusquer les usagers de la drogue afin d’en découdre avec sa commercialisation et sa consommation.

Prenant la parole, le premier Vice-président Gaston Sindimwo a indiqué l’origine de la journée mondiale de lutte contre la consommation de la drogue tient du fait que les usagers de la drogue mettent leurs vies en danger, deviennent des personnes inaptes et dangereuses pour la société, pouvant être à l’origine de l’insécurité.

Gaston Sindimwo a demandé aux associations de lutte contre la drogue de faire
un premier pas dans l’acquisition des centres de prise en charge des toxicomanes, promettant que les projets allant dans le sens de venir en aide à cette catégorie de personnes seront soutenus par l’Etat du Burundi.
Le premier Vice-président de la République a interpellé le ministère de la Santé Publique et de la lutte contre le Sida, lui demandant de s’impliquer d’avantage dans cette dynamique de sauver la vie des jeunes qui s’adonnent aux stupéfiants. Il a également recommandé au ministère de la justice de sévir contre la commercialisation de la drogue.

Outre la présence du premier Vice-président de la République, la journée de lutte contre la drogue a vu la participation du Ministre de la Santé Publique et de la lutte contre le Sida, le Procureur Général de la République, les hauts gradés de la police et du ministère de la défense, les gouverneurs des provinces Muramvya et Bujumbura, le Procureur de la République en province de Muramvya, les chefs de services en province de Muramvya ainsi que la population de la commune Bugarama.

Société
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi