Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le Port de Dar-Es-Salaam: un atout pour les opérateurs économiques Burundais

Economie
: publié Mercredi, le 04/07/2018 par NININAHAZWE Caritas

Imprimer

L’Autorité Portuaire de la Tanzanie a organisé du 03 au 04 juillet 2018 à Dar-Es-Salaam, un Forum des parties prenantes pour les marchés de transit « Stakehorders’forum for transit markets »

Le forum réunissait les délégations venues du Burundi, de la Tanzanie, de la Zambie, de la RD Congo, de l’Ouganda, du Rwanda, du Malawi, du Sud Soudan et des Iles Comores.

L’objectif du forum était d’analyser ensemble les opportunités et les facilités qu’offrent les ports tanzaniens aux opérateurs économiques de la sous-région. Les participants étaient également invités à proposer des voies et moyens à envisager et à mettre en œuvre par les autorités portuaires de Dar-Es-Salaam en vue d'améliorer les services à la pleine satisfaction des opérateurs économiques qui utilisent ces ports.

Selon l’autorité portuaire de la Tanzanie (TPA), organisateur de cette rencontre, le port de Dar-Es-Salaam est l’un des principaux ports maritimes de la côte de l’océan Indien.
Il offre une gamme variée de services, reliant les opérateurs économiques aux marchés internationaux. Le port de Dar-Es-Salaam offre les services comme : le pilotage des navires, l’accostage des navires, l’arrimage et la manutention à quai des marchandises.

Le Chef de la délégation Burundaise, l’Assistant du Ministre ayant le commerce dans ses attributions, Monsieur Aimable Nkunzumwami, a souhaité que pour améliorer les services offerts par le port de Dar-Es-Salaam, il serait mieux que la vérification des CBM se fasse au moment du déchargement des marchandises.
Cela permettrait que tous les redressements éventuels soient pris en compte avant le payement de la facture.
Il propose également qu’il y ait une harmonisation des tarifs de manutention portuaires sur le port de Dar-Es-Salaam et celui de Kigoma.

Le Chef de la délégation burundaise a profité de l’occasion pour rappeler à l’Autorité portuaire et à la République Unie de Tanzanie d’honorer sa promesse d’octroi de terrain, longtemps promis, au Gouvernement du Burundi, qui servirait de stock de marchandises à destination du Burundi. Cela constituerait une plus-valu aux opérateurs économiques burundais en ce qui concerne la sécurité et la taxation des marchandises, a-t-il indiqué.

Au cours de la séance, les participants ont proposé l'organisation des activités de plaidoyer en vue de faciliter l’octroi des permis de travail ainsi que l’établissement des sociétés sur le territoire tanzanien comme il en est le cas pour les autres pays de l’Afrique de l’Est.

Ils se sont convenus de mettre en application toutes les propositions et recommandations afin de faciliter le travail des opérateurs économiques qui voudront faire transiter leurs marchandise par ce port.

Ils ont souhaité qu'une conférence d’évaluation soit organisée en vue de s’assurer de la mise en application des propositions et recommandations formulées au cours du forum.
L'autorité portuaire de Dar -Es-Salaam a promis de tout faire pour satisfaire équitablement tous les opérateurs économiques de la sous-région.

Le port de Dar-Es-Salaam s’étend sur une longueur totale d’environ 2600 mètres. En terme de capacité intrinsèque, le port est capable de gérer 16 millions de tonnes de marchandises comme suit : cargaison générale : 6,1 million de tonnes ; containeurs : 650 TEUS (un million de tonnes ) et les liquides : 9 million de tonnes.




Economie
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi