Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le Burundi désormais régi par une nouvelle constitution

Politique
: publié Vendredi, le 08/06/2018 par NKURUNZIZA Dieudonné

Imprimer
Le Président de la République Pierre Nkurunziza a apposé jeudi 07 juin 2018 sa signature sur la nouvelle constitution qui va désormais régir le Burundi dans les enceintes du palais présidentiel de Gitega. Au même endroit, le Ministre de la justice et garde des sceaux, Aimée Laurentine Kanyana a également apposé à son tour le sceau de la République du Burundi sur la nouvelle constitution que le Président de la République venait de promulguer officiellement.

Les cérémonies se sont poursuivies sur la colline et zone Bitare dans la commune Bugendana à 30km de la ville de Gitega. Différentes autorités ont pris part à ces cérémonies notamment les deux vice-présidents de la République, les membres du bureau de l’Assemblée Nationale et du Sénat, les membres du gouvernement, les diplomates accrédités à Bujumbura, les représentants des confessions religieuses et les hauts cadres des forces de défense et de sécurité.

Les cérémonies proprement dites ont commencé à 12h00, heure locale quand le cortège présidentiel est arrivé au lieu des cérémonies à Bitare.

Dans son mot d’accueil, le gouverneur de la province de Gitega, Venant Manirambona s’est réjoui que sa province a été honorée pour abriter un événement d’une si grande ampleur nationale et a vivement remercié le Chef de l’Etat.

Prenant la parole, le numéro un de l’Exécutif a d’abord rassuré que la nouvelle constitution n’exclut personne, même ceux qui ne l’ont pas votée. Il a également mentionné que cette constitution ne vient pas perturber les institutions actuelles et les lois en vigueur.

Le vote de la constitution prouve, selon Pierre Nkurunziza la maturité du peuple burundais qui s’est exprimé librement pour consolider la démocratie sans se plier aux injonctions des anciennes puissances coloniales.

Le Président Nkurunziza a remercié les différents partis politiques et les indépendants qui ont accepté la compétition électorale et le verdict des urnes.
Il n’a pas manqué de remercier la CENI, les médias et les forces de l’ordre qui ont travaillé en synergie pour que les élections du référendum constitutionnel se déroule dans la quiétude totale. Pierre Nkurunziza s’est réjoui de ce que les élections référendaires ont connu un taux de participation suffisante et que la population a respecté le temps imparti au scrutin.

Le Chef de l’Etat a profité de cette occasion pour annoncer officiellement que son mandat présidentiel expire en 2020 et que les amendements apportés à la nouvelle constitution n'ont pas été faits pour prolonger le mandat du Président actuel mais plutôt pour renforcer la démocratie au Burundi, occasion de promettre qu’il va soutenir le candidat Président que son parti CNDD-FDD va présenter en 2020.

Il a également rassuré que l’accord d’Arusha sera sauvegardé et que la nouvelle constitution vient corriger certaines lacunes qui entravent le bon fonctionnement des institutions burundaises. Il a à cet effet appelé les politiciens vivant à l’étranger de retourner au Burundi pour la préparation des élections de 2020.

Pierre Nkurunziza a terminé son propos en remerciant la communauté internationale surtout la sous région qui a soutenu les burundais pour qu’ils aboutissent aux accords de paix.

Pour clôturer les cérémonies, Pierre Nkurunziza a remis le document de la nouvelle constitution à la cour constitutionnelle.


Politique
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi