Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

EAC : de nouvelles normes sur les céréales et les légumineuses

Economie
: publié Mardi, le 10/04/2018 par NDARIBAZE Jean Marie

Imprimer

Le conseil des céréales et légumineuses de l’Afrique de l’Est (EAGC-Eastern Africa Grain Council) en collaboration avec le bureau burundais de normalisation et contrôle de la qualité(BBN) et USAID East Africa Trade and Investment Hub, ont procédé mardi 10 avril 2018 à Bujumbura, au lancement officiel de 11 nouvelles normes sur les céréales et les légumineuses qui deviendront juridiquement contraignantes dans tous les Etats de l'EAC en juin 2018 après leur publication dans la gazette.

Le Directeur Exécutif de l’EAGC Gerard Masila a précisé lors de l’ouverture de l’atelier que «l’adoption et l’application des normes officielles permettraient aux agriculteurs d’accéder à des meilleurs marchés et des produits céréaliers de haute qualité ».
Le nouveau classement des normes va permettre l’accroissement du commerce céréalier entre le Burundi et la sous-région en réduisant les techniques liés aux normes, qui auparavant entravaient les transactions.

Le commerce sera prospère d'autant plus que les pays de l’EAC ont mis en place l’union douanière des pays depuis 2005 et existe dans ces pays un effort d’élimination des tarifs internes sur les biens produits dans les territoires de la région afin de promouvoir le commerce intra-communautaire. Cela permet d’adopter une politique fiscale commune sur les biens de tiers et d’éliminer les obstacles non tarifaires au commerce, a poursuivi Gerard Masila.

Avec l’union douanière des pays de l’EAC, ces nouvelles normes vont permettre accroître la production des céréales et des légumineuses et l’amélioration de la qualité de ces produits.

Ainsi, l’EAGC compte organiser des forums de renforcement des capacités et de sensibilisation dans chaque pays et travailler avec l’EAC et les bureaux nationaux de normes pour élaborer des feuilles de routes pour la mise en œuvre des normes nationales,a expliqué Masila.
« Une approche de tableau de bord et de surveillance régulière du marché seront très nécessaires en tant que prochaine étape et en tant que mécanisme de suivi de la mise en œuvre globale des normes » a-t-il ajouté.

Le tableau de bord veillera à ce que le nombre de normes harmonisées ne soit pas compté comme une mesure directe du succès sans examiner l’impact des opportunités, les coûts ou la compétitivité du secteur céréalier régional. M.Masila a ajouté que le système régional d’échange de grains du conseil, qui est un système basé sur le commerce électronique connu sous le nom de G-SOKO, favorisera également l’adoption des normes de l’EAC révisées à travers les entrepôts certifiés qui ont un rôle de conformité aux paramètres de qualité ».

Les normes de produits prioritaires examinées sont les graines de maïs, graines de riz blanchi, haricots secs, soja sec, farine de maïs, farine de blé, farine de sorgho, et farine de millet.

Le Représentant de l’EAGC Burundi Yves Batungwanayo dans sa présentation, a montré que les nouvelles normes vont également réduire les maladies qui attaquent les céréales comme l’aflatoxine, les taux d’humidité et la décoloration des grains etc.
Il a ajouté que les burundais comme toutes les populations de la sous-région ont 6 mois pour que les producteurs, les consommateurs et les commerçants des produits céréaliers soient informés sur les nouvelles normes et de s’y référer.

L’EAGC est une organisation dont les membres proviennent de l’Afrique orientale et australe et sont issus des parties prenantes de la chaine de valeur du grain actuellement présentes dans dix pays d’Afrique notamment le Burundi, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda, la Tanzanie, la Zambie, le Malawi, le Soudan du Sud, la RDC et l’Ethiopie.

Les principaux produits et services de l’EAGC comprennent la promotion du système de commerce structuré à travers les systèmes de récépissés d’entrepôt et la plateforme du commerce des graines, les systèmes d’information sur les marchés, le plaidoyer politique, la formation et le renforcement des capacités des populations.
Economie
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi