Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Muramvya: le ministère de l'environnement fait une large vulgarisation du code de l'eau

Environnement
: publié Jeudi, le 11/01/2018 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer
Le Ministre de l'eau, de l'environnement et de l'aménagement du territoire Célestin Ndayizeye s'est rendu à Mbuye mardi 9 janvier 2018 où il a ouvert un atelier à l'endroit des chefs collinaires et présidents des conseils communaux de toute la province de Muramvya. L'objectif était de vulgariser le code de l'eau.

Le Ministre Ndayizeye a réuni les administratifs à la base dans la province de Muramvya pour une large vulgarisation du code de l'eau. A cette occasion, le Ministre Célestin Ndayizeye a fait savoir que l'objectif du gouvernement burundais dans le secteur de l'eau est de faire du Burundi un pays où l'eau est disponible en quantité et en qualité pour la population actuelle et les générations à venir.

L'eau étant d'une importance capitale dans la vie de l'homme et dans le développement socio-économique, le Ministre de l'eau préconise un bon usage de l'eau et une préservation de l'environnement. Il appelle donc la population à préserver l'eau en traçant des courbes de niveau et en plantant des arbres afin de permettre l'infiltration de l'eau pour en avoir en grande quantité au niveau des sources.

A travers les exposés, ces représentants de la population ont appris que les espaces qui contiennent de l'eau deviennent la propriété de l'Etat, notamment les lacs et rivières, les zones humides, les sources d'eau, es étangs, les puits etc.
C'est pour cette raison qu'il y a une distinction entre les lacs et les rivières d'avec les propriétés foncières des privées. Cette limite est de 250m à partir du lac Tanganyika, 50m pour les lacs de l'intérieur, 25 m de part et d'autre des rivières traversant la ville de Bujumbura ainsi que 5 m des rivières de l'intérieur du pays.
Les sources d'eau doivent être contre les ordures et contre d'autres agressions, sans oublier que s'il y a un cimetière auprès de la source, celui-ci doit être à 500 m.

Les participants ont suivi un documentaire qui prévient qu'en 2070, si rien n'est fait pour protéger l'eau, la vie sera insupportable. La santé animale sera menacée, la terre sera aride et désertique, d'où il faut agir tant que c'est encore possible pour préparer un bon avenir des générations futures.
radio stream
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
Environnement
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi