Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Journée du contribuable : le Chef de l’Etat promet des sanctions sévères aux récalcitrants

Economie
: publié Mardi, le 05/12/2017 par NYANDWI Dieudonné

Imprimer
Le Burundi a célébré mardi 5 décembre 2017, la journée internationale dédiée au contribuable. Les cérémonies marquant cette journée ont été rehaussées par la présence du Chef de l’Etat et se sont déroulées à Muyinga sous le thème : « Soyons fières de payer l’impôt, voie qui mène au développement durable et à la consolidation de l’indépendance ».

La célébration de cette journée a coïncidé avec la clôture de la foire exposition organisée par l’Office Burundais des Recette (OBR) dans la même province de Muyinga depuis le 1er décembre 2017.

Le Commissaire Général de l’OBR Audace NIYONZIMA a indiqué que cette journée offre une occasion pour renforcer les relations entre l’administration fiscale et les contribuables. Il s’est félicité des prestations de l’OBR et a déclaré que cet office compte totaliser pour cette année 720 milliards de recettes contre 300 milliards francs burundais d’avant l’institution de l’OBR.

Il a également fait savoir que l’OBR compte se doter de ses propres bureaux et ouvrir dans chaque province du pays un bureau de collecte des recettes pour faciliter la tâche aux contribuables.

Dans son discours, le Chef de l’Etat a indiqué que cette journée du contribuable est une occasion de reconnaitre solennellement l’apport incontournable des contribuables dans le développement du pays. « Sans impôt, le pays ne peut pas exister », a-t-il déclaré, ajoutant que les différents secteurs d’activités survivent grâce à l’impôt.

Le Chef de l’Etat a également souligné que cette journée du contribuable offre l’occasion de remercier tous les contribuables les plus conformes et faire un clin d’œil aux contribuables défaillants.

Il a décerné des prix d'excellence aux grands contribuables à savoir la Société Sosumo et la BRARUDI. Des prix de conformité ont été aussi décernés aux contribuables qui ont volontairement déclaré et payé l'impôt conformément à la loi. Les entreprises qui ont fait des embauches ont été décernés avec des prix de création d'emplois.
Le Président de la République a demandé à l’OBR d’aller de l’avant et d’offrir aux contribuables un service de qualité afin de maximiser les recettes.

Aux contribuables défaillants, le Chef de l’Etat a promis des sanctions sévères et recommandé que leurs noms soient affichés aux bureaux de toutes les communes du pays. C’est ainsi qu’il a mis en gardes les compagnies de téléphonie mobile qui, selon le Chef de l’Etat, ne payent l’impôt et leur a donné un délai de 3 mois pour se ressaisir et se mettre en ordre.

Avant de prendre part aux festivités marquant la journée du contribuable, le président de la République avait animé dans la matinée et au chef lieu de la province Muyinga une réunion à l’intention des gouverneurs de provinces.
Cette réunion revêtait un cachet particulier d’autant plus qu’elle s’est tenue à une période particulière de fin d’année où la population partout dans le pays organise des cérémonies festives pour célébrer les fêtes de fin d’année et du début du nouvel an.

Au cours de cette réunion, les gouverneurs de provinces ont fait le point sur la situation qui prévaut dans leurs provinces respectives. Ils ont parlé de la situation socio-économique et sécuritaire et les conclusions de cette réunion ont montré que la situation est très satisfaisante en dépit de quelques défis qui s’observent ça et la et que les gouverneurs de provinces et leurs collaborateurs essayent de surmonter dans la mesure du possible.

Le chef de l’Etat leur a exprimé ses félicitations et ses encouragements et leur a indiqué que l’année 2017 se termine sur une bonne note car, a-t-il dit, le Burundi continue à prouver à la face du monde que c’est un pays qui peut assurer la survie de son peuple sans tendre la main aux donateurs mais aussi un pays qui a sa contribution dans le concert des nations.

Le chef de l’Etat a cependant saisi cette occasion pour donner des conseils aux gouverneurs de provinces et leur a demandé de renforcer la collaboration avec la population. Le Président de la République a insisté sur le concept de gouvernance, leur indiquant qu’en gouvernant, les gouverneurs doivent comprendre qu’ils doivent être de bons leaders qui conduisent la population sur une nouvelle étape qui est meilleure par rapport à l’étape précédente.
Il leur a rappelé qu’ils doivent prendre des décisions mais des décisions justes et équitables.

Faisant allusion au retrait du Burundi de la cour pénale internationale, le Président de la République a insisté sur le fait que la justice ne doit pas être lettre morte mais que les gouverneurs de provinces et leurs collaborateurs dans tous les domaines doivent plutôt prouver au monde que le Burundi est un pays qui assurer la justice à sa population.

En terminant la réunion, le chef de l’Etat a fait savoir que le Burundi ne pourra s’inscrire dans une dynamique de réconciliation définitive que si tout un chacun comprend que la vérité et la réconciliation est un mot d’ordre.

Notons que les réunions ordinaires à l’intention des gouverneurs de provinces sont animées par le chef de l’Etat tous les 45 jours pour examiner la situation qui prévaut dans le pays.











radio stream play bouton
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
Economie
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi