Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Le CNC lance officiellement une semaine dédiée à la régulation des médias

Politique
: publié Lundi, le 13/11/2017 par NKURUNZIZA Dieudonné

Imprimer

Le conseil national de communication(CNC) a officiellement lancé lundi 13 novembre 2017, une semaine dédiée à la régulation des médias dans le cadre de la célébration de 25 ans d’existence du CNC et 10 ans depuis que le CNC est régi par une loi organique.

Dans ce cadre de la semaine dédiée à la régulation des médias, le CNC organise un atelier de renforcement des capacités à l’intention des directeurs de publication, des rédacteurs en chef et des chefs de programme des radios diffuseurs, des télévisions, de la presse écrite et des journaux en ligne.

Dans cet atelier de deux jours de formation, ils passeront en revue 4 thématiques à savoir : l’état des lieux des médias au Burundi ; les défis et les perspectives ; l’éthique et la déontologie professionnelles ; le respect de la législation sur la presse et la communication.

Le président du CNC, honorable Karenga Ramadhan remercie les efforts que le gouvernement ne cesse d’apporter pour les appuyer afin d’aboutir à sa mission constitutionnelle. Le président du CNC passe en revue les réalisations déjà réalisé depuis 25 ans de son existence et de 10 ans de régulation par une loi organique. Parmi les grandes réalisations, Hon. Karenga précise qu’un registre national des médias a été mis en place pour faciliter la régulation des médias et journalistes.

Selon Hon. Karenga, le CNC ne ménagera aucun effort pour appuyer les médias. Il se félicite en outre pour l’étape déjà franchie dans la régulation des médias et de l’action que mène les médias actuellement après d’énorme difficultés que vient de traverser le pays qui n’ont pas épargné les médias.

Il indique cette jubilée vient à point nommé car elle se fête au moment où les hautes instances de l’Etat sont également en phase de révision des textes législatifs en rapport avec la presse et la communication en vue de leur adaptation aux réalités actuelles dans le pays et dans le monde. Karenga Ramadhan tranquillise ceux qui pense que cette nouvelle loi viendrait contraindre le fonctionnement, selon lui, cette dernière viendrait plutôt améliorer le travail des médias.
Il appelle aux professionnelle des médias de respecter les textes réglementaires en matière de communication. Il invite les entrepreneurs à beaucoup s’y investir pour tirer profit et élargir leur produit dans la région.

Le représentant du ministre des postes, des TICs et des médias indique que la création de cette organe de régulation offre désormais à l’ensemble de la communauté des bénéficiaires des contenus médiatiques une capacité d’échange et de réflexion sur l’un des domaines les plus sensibles et les plus nécessaires à l’évolution des sociétés modernes, soucieuses d’être parties prenantes des grandes décisions et avancées qui structurent à vive allure le monde de l’information.

Il ajoute que le CNC représente autant de pièces indispensables à la solidité de l’édifice démocratique dans le pays. Elle fixe en effet les règles d’éthique et de déontologie d’une profession dont on attend qu’elle informe d’abord, et ce faisant, qu’elle participe à l’édification d’une société appelée à être plus sûre d’elle-même, plus avertie de ce qui se passe chez elle et à l’extérieur.
Cette semaine dédiée à la régulation des médias se clôturera par la remise du prix médias 2017
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi