Société
Justice
Editorial
Culture
Economie
Education
Environnement
Sports
Santé
Sciences
Diplomatie
Politique
Sécurité
Autres

Journée mondiale de la santé mentale : "la santé mentale sur le lieu de travail"

Santé
: publié Mardi, le 10/10/2017 par BIGIRIMANA Raphaël

Imprimer
Le monde commémore la journée de la santé mentale le 10 octobre de chaque année, afin d’attirer l’attention sur l’importance de la santé mentale. Cette 25ème édition de la journée mondiale de la santé mentale se tient sur le thème « La santé mentale sur le lieu de travail ».

Dans un message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique pour cette journée, elle indique qu’il existe une relation étroite entre le stress en milieu de travail et la mauvaise santé mentale. Elle explique que souvent négligée, la santé mentale constitue un facteur essentiel de la santé des employés.

Environ 10% de la population employée s’est absentée du travail pour cause de dépression à l’échelle mondiale, et l’on compte en moyenne 36 journées de travail perdues lorsqu’un travailleur est déprimé. Des symptômes tels que les difficultés à se concentrer et à prendre des décisions conduisent à une baisse significative de la productivité au travail a-t-elle ajouté.

Dans ce message, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique précise qu’au moins 50 % des personnes souffrant de dépression ne sont pas traitées. Dans la région africaine, le manque, le manque d’informations, la stigmatisation et les barrières culturelles sont des obstacles majeurs qui dissuadent les personnes qui voudraient se faire soigner, a-t-elle signalé. Malgré l’existence de lois en faveur de l’égalité des chances pour les personnes handicapées sur le lieu de travail dans de nombreux pays, l’affection mentale cause le plus grand préjudice en termes de taux d’emploi. L’acceptation sociale des personnes souffrant de maladies mentales n’a guère progressé au cours de 20 dernières années a-t-elle dit.

La santé mentale a un impact déterminant sur le développement économique et le bien-être. Les pertes de productivité induites par l’absentéisme imputable à des problèmes de santé mentale sont considérables et semblent s’accentuer. Le stress lié au travail coûte à la société mondiale des milliards de dollars en dépenses directes et indirectes tous les ans a-t-elle martelé.

De nombreux arguments économiques militent en faveur de la lutte contre la stigmatisation par l’employeur, mais aussi de l’investissement dans des programmes de promotion de la santé mentale, de prévention et de traitement en milieu de travail. Le traitement de l’anxiété, de la dépression et d’autres troubles mentaux constitue un moyen abordable et rentable de promouvoir le bien-être et la prospérité. Jusqu’à 80 % des personnes traitées connaissent généralement une amélioration de leur santé mentale dans les quatre à six semaines. La dépression est évitable et traitable lorsqu’elle diagnostiquée à un stade précoce.
De nombreux employeurs élaborent des politiques visant à promouvoir une main-d’œuvre en bonne santé, sans toutefois partager une vision commune. La journée mondiale de la santé mentale est l’occasion idoine d’entamer le dialogue sur la question de la santé mentale au travail afin de promouvoir les meilleures pratiques, de limiter les attitudes négatives, et de renforcer le pouvoir d’action des individus. La plupart des travailleurs passent plus de 60% de leurs heures d’éveil au travail, ce qui place la santé mentale en milieu de travail au cœur des interactions sociales et quotidiennes.

Les causes et les conséquences du stress lié au travail sont mieux gérées en conjuguant des mesures collectives et individuelles axées sur la prévention. Des lieux de travail favorables à la santé mentale proposent des programmes et des pratiques qui promeuvent le bien-être des employés ou l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, traitent les troubles mentaux avec la même urgence que les maladies physiques, et forment les cadres sur la santé mentale en milieu de travail.

Selon Dr Matshidiso Moeti, les employeurs peuvent prendre une part active au changement en modifiant les facteurs de risque de stress en milieu de travail par la création d’un climat propice au bien-être et à la créativité, et par la facilitation de la fourniture des soins aux personnes qui en ont besoin. Les employés peuvent, pour leur part, prendre des mesures pour reconnaitre les signes et les symptômes d’un problème de santé mentale et s’engager dans la prévention et les échanges sur cette question.

La Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique indique que la santé mentale est l’une des priorités de l’OMS. La Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique encourage les pays à œuvrer pour la cause de la santé mentale en milieu de travail et à former de vastes coalitions pour promouvoir les meilleures pratiques, limiter les attitudes négatives et renforcer le pouvoir d’action des individus afin de favoriser une bonne santé mentale pour tous.

Selon la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, le bien-être en milieu de travail est essentiel pour des ressources humaines pérennes et en bonne santé, un atout indispensable à une Région africaine plus saine, plus productive et plus prospère.
radio stream play bouton
Radio en ligne Chaine 1
Radio en ligne Chaine 2
Santé
©Radio Télévision Nationale du Burundi
12 Avenue 13 OCTOBRE | BP 1900 BUJUMBURA BURUNDI
Téléphone +257 22 22 35 85 | Email :rtnb@rtnb.bi